Roseline Giorgis, présidente de Rose des Arts en Provence

Roseline GIORGIS est parfumeur-synesthésique, elle visualise les couleurs des parfums

Fille d'un parfumeur Grassois BAPTISTIN GIORGIS, elle  a obtenu et cultive une fleur d'exception, Rose Centifolia très parfumée, utilisable en industrie du parfum et précieuse en cosmétologie.

Consultante en culture biologique des plantes à parfum, elle est chargée de mission pour améliorer les qualités et rendements de culture des plantes à parfum pour l'industrie en Egypte où sa rose Baptistine Centifolia est maintenant implantée et en Tunisie.

Roseline a passé son enfance à Grasse, avec l'amour de sa ville médiévale, du jardin parfumé familial et de la parfumerie. Elle allait depuis sa plus tendre enfance rejoindre son père au laboratoire de l'Usine, très intéressée par toutes ces odeurs fortes, le brouhaha incroyable des activités liées aux extractions des plantes, et la taille énorme des machines, les vapeurs sifflantes, la cuisine des géants! Cette démesure en tout, était pour elle le monde des rêves.

Baptistin Giorgis, travaillait pour Guerlain depuis 1950. Il était le spécialiste des extractions de roses chez Betrand frères. Ses recherches olfactives personnelles le portèrent à étudier des textes anciens décrivant la composition de parfums élaborés au XVIIIème siècle. Il constata que la rose de ce temps là avait disparu avec le goût social et l'ambiance décrite par les tableaux de Fragonard, né à Grasse d'une famille de gantiers du moyen-âge ,  il tenta de reformuler ce parfum. Guère satisfait par ses assemblages, il incrimina chaque élément de la composition pour envisager de comparer ce qui avait changé depuis : la rose!

Les anciennes descriptions des roses de mai ne correspondaient pas à la rose Centifolia Nabonnand, exploitée à Grasse depuis 1880. Les autres éléments n'ayant pas changé depuis, il se mit à imaginer la rose mystérieuse, allant vers une création en creux, à la recherche du parfum disparu, il se fit jardinier du dimanche. Sa fille unique fut nommée Roseline et partagea avec curiosité sa recherche passionnée vers une nouvelle rose, ce qui n'était pas arrivé depuis 1880!

Au fil des printemps il éliminait toutes les roses qui ne convenaient pas à l'image olfactive qu'il recherchait. 

Enfin, en 1967, son bonheur rayonna dans le jardin familial, une rose dégageait pour lui un bouquet de senteurs en parfaite harmonie avec la composition dite "parfum de cour", il l'offrit à sa fille heureux de l'avoir trouvée. Dans les mois qui suivirent, il disparût soudainement, et ce dernier cadeau de son père revêtit alors toute l'envergure symbolique de leur relation.

Roseline prit grand soin du rosier  Centifolia et le conserva toute sa vie, elle quitta les Guerlains et développa une carrière de plasticienne.

Par ses choix de sélection et de bouturages, toujours gardant un oeil sur ses rosiers en pots, elle stabilisa la nouvelle variété.

Après des études universitaires d'histoire de l'art et d'archéologie, d'arts plastiques, elle fit une carrière de plasticienne designer à travers le monde.

En 2004, entourée et soutenue de ses amis, elle décide de se consacrer à l'étude de ce rosier, si robuste, si parfumé, si bon! qui la ramène à la parfumerie. avec une reconnaissance de variété botanique nouvelle déposée sous le nom de Baptistine Centifolia en l'honneur de son père

dès 2009 le soutien du groupe Brésilien Natura permit les premières expérimentations plein champ.

 

Pour Grasse, tout comme en 1880, la reconnaissance de cette nouvelle Centifolia apporte à la parfumerie Grassoise, l'originalité d'une huile absolue nouvelle. C'est avec Bonheur que Roseline cultive en Provence cette rose aux origines Grassoises: 

 

Domaine Rose des Arts

  • 1268, Chemin de Reydet  84800 L'Isle sur la Sorgue